3 notes musicales pour bien se vendre


Piano

1. « Pour quoi » plutôt que « quoi » – le pouvoir de l’intention

Si vous deviez vendre un piano, vous pourriez passer des heures à expliquer les qualités intrinsèques durant son processus de fabrication. Mais cela ne toucherait pas nécessairement votre acheteur. Votre acheteur attend surtout que vous lui vendiez la musique que produira votre piano.

En entretien, ne vous perdez pas en justifications trop détaillées sur ce que contient le produit et comment il a été élaboré. Commencer par la cause qui a présidé à sa naissance. Et quand il s’agit de vos compétences, dites pourquoi vous aimez tant le métier que vous faites ? Parce qu’il contribue pour vous-même à nourrir quels besoins fondamentaux et universels ?

2. Seulement l’indispensable est nécessaire

Pour reprendre la métaphore de la musique et du piano, en jazz ou dans le blues, le groupe a besoin de connaitre quelques accords sur lesquels le reste de l’improvisation pourra se dérouler. En entretien de vente ou de recrutement, il n’est pas nécessaire d’infliger la liste de toutes les qualités et des compétences que votre produit ou vous-même possédez. La qualité ou la compétence vraiment importante pour votre client ou votre recruteur c’est la conviction que vous pouvez répondre au problème qu’il aimerait résoudre avec vous. Alors, si vous avez celle-ci, jouez-la ! et évitez les fausses notes…

3. Soyez vrai

A force de longues heures d’apprentissage, vous avez acquis assez de souplesse pour jouer Mozart.

Formidable. En plus c’est bien du Mozart que l’on demande ici.

Le problème c’est que vous n’aimez pas jouer Mozart, votre truc c’est le jazz.
Il est tentant pour intégrer l’orchestre de dire que l’on sait jouer du Mozart. Et en même temps, si jour après jour vous le faites sans « élan », vous contribuez vous-même à votre enfer.

En partageant ce qui est plus vivant pour vous, vous vous donnez  2 occasions d’être plus heureux.
Vous évitez de perdre votre temps dans une activité non nourrissante.
Et vous vous créez une plus grande chance que votre réseau vous aide à trouver ce que vous cherchez. Et vous rejoindrez bientôt votre groupe de jazz….
Stéphane Loiret – Fév 2014

Happy New Job ! Ou comment l’authenticité conduit à l’enthousiasme.


Wishes Blog Stephane Loiret 20132012 fut l’occasion pour nombre d’entre vous de vous poser des questions sur l’évolution de votre situation professionnelle. Certains ont déjà du partir sur une mobilité en interne ou quitter l’entreprise qui les employait. D’autre ont pu choisir de prendre un temps de réflexion et de mettre un projet de développement au clair.

Ce fut aussi le cas, vous vous souvenez peut-être, de Xavier, Pierre ou Claire dont nous avons partagé l’histoire dans les pages précédentes. Tous les 3 ont concrétisé leurs souhaits de retrouver plus rapidement un projet professionnel plus enrichissant ou plus en accord avec leurs aspirations.

Et tous les 3 ont eu l’épineuse question de trouver leur valeur ajoutée, ce qui les différenciait de l’immensité des cadres et dirigeants en recherche qui exercent le même métier parfois dans le même secteur.

Tous y sont parvenus. Et l’outil qui leur a permis cela est gratuit, disponible mais très difficile à actionner pour la plupart d’entre nous: c’est leur propre authenticité.
Et c’est difficile pourquoi ? Parce que notre éducation, formation, insertion professionnelle, nous a surtout appris à être « gentil(le)s » et à nous fondre dans le prêt à penser et le politiquement correct.
De peur…de ne pas être accepté(e)s, nous avons parfois peut-être décidé d’accepter ce qui ne nous convenait pas vraiment. Ah, la difficulté de dire non…

Freinés par nos peurs d’apparaître tels que nous sommes, de dire ce que nous aimons vraiment, de nous estimer avec nos limites et nous accepter tel quel, nous nous privons de trouver en nous-mêmes  ce qui fonde aussi nos véritables qualités distinctives. Ce travail sans jugement sur soi est un puissant accélérateur pour déterminer ce qui nous plait vraiment et voir lucidement les réalisations dont nous sommes fier(e)s.

Ce travail de vérité sur soi a un deuxième effet bénéfique: il nous permet de toucher nos aspirations profondes et conduit plus facilement à un projet que nous portons avec enthousiasme.

Un candidat enthousiaste et compétent, fera toujours la différence avec un candidat juste compétent. Et ce qui fonde l’enthousiasme de chacun est aussi unique qu’un signe distinctif.

Stéphane Loiret – Décembre 2012