Le cadeau nourrit l’amitié, l’attention nourrit le réseau.


Gifts - three presentsC’est bien connu, l’intention compte parfois plus que le geste lui-même. Dans le monde professionnel, la qualité de nos échanges avec les membres de notre réseau dépend du soin que nous-mêmes y apportons mais aussi de notre intention.

Lorsque nous sommes invité chez des amis, les cadeaux que nous offrons, entretiennent un lien codifié. Nous avons plaisir à nous revoir, à faire plaisir par notre cadeau, et en même temps nous offrons bien parfois parce que c’est poli, parce que c’est témoigner de la bonne éducation au-delà de notre élan amical bien réel. Il y a une sorte de réciprocité implicite, dans l’attente des témoignages d’amitié, qui participe à conforter dans le temps cette relation.

La différence dans la relation de réseau c’est qu’elle n’est pas basée sur le donnant-donnant d’une personne vis-à-vis d’une autre personne.

Il n’y a pas d’attente. Car le cadeau que vous faites et que l’on vous fait, c’est d’abord la qualité de présence offerte. Comme le rappelle souvent Hervé Bommelaer, si vous avez sollicité un RDV ou que vous êtes contacté, la clé d’ouverture de la relation (au-delà de la préparation) c’est le nom de la recommandation. Le don que vous faites dans un réseau n’attend pas de retour de la personne ou du groupe auquel il s’adresse. Il est gratuit. Sans autre intention que la qualité de la relation.

Le soin et l’attention Be-Presentque vous portez à la demande de l’autre dans une relation réseau, le don de votre temps et de ce que Seth Godin nomme le don gratuit de votre « art », vous fait déjà recevoir avant toute autre forme de relation « commerciale ». Quoi de plus gratifiant que d’avoir permis à l’autre d’avancer dans son projet, de le rapprocher de son aspiration, de retrouver de l’élan ?

Cette attention, parce qu’elle est gratuite et sans attente sur l’autre,  nourrit celui ou celle qui donne autant que celui ou celle qui reçoit au sein du réseau. La personne qui a permis cette rencontre, en vous recommandant celui ou celle que vous rencontrez, remplit elle aussi sans doute plusieurs besoins tout aussi universels: échange, écoute, reconnaissance, besoin de contribuer, besoin d’être utile.

Quel cadeau !

Stéphane Loiret – Sept 2015

Publicités

Transition professionnelle, magie du réseau et soin quotidien


Image « Lorsque la cigale alla trouver la fourmi sa voisine… », disait La Fontaine, celle-ci ne fut pas mobilisable pour fournir aide et ressources. C’est vrai, il y a plusieurs choses que vous ne devez jamais demander a un membre de votre réseau. Et pourtant combien de cigales nous arrive-t-il de croiser dans ces temps tourmentés ? Combien éprouvent bien davantage la difficulté de se connecter avec celui ou celle qui pourrait leur permettre de faire progresser leurs projets, ou retrouver une situation professionnelle satisfaisante ?

L’art du réseau, c’est une question de nature, mais c’est aussi une posture par rapport a la vie. C’est aussi une question de choix. Accorder du soin au quotidien a son réseau, c’est d’abord se donner du temps pour être disponible avec une qualité de présence dans ses relations. C’est clairement choisir de privilégier la relation sur l’intendance. De continuer a écouter sans consulter ses mails sur le téléphone. Oui, c’est un choix d’y consacrer du temps, et en même temps c’est en gagner dans toute notre vie.

La magie du réseau opère naturellement tout aussi quotidiennement. Nous sommes nourris des cette qualité d’échange qui nait avec cette attention. Le réseau se nourrit de ces dons mutuels et grandit de ressources supplémentaires. Plus tard, les ressources les plus rares (disponibilité, compétences, moyens) deviennent envisageables. La magie du réseau apporte naturellement ce dont nous avons besoin des lors que notre demande est claire sans être une exigence.

Être vrai, sincèrement disponible, c’est peut-être la le secret. Et notre soin quotidien de nos relations a l’autre, ça peut commencer des maintenant !

Stéphane Loiret – Septembre 2012